La Manipulation 25/11/17

La manipulation // dé-placement

Participants : Léa, Nicolas, Hervé, Christian, Jérémy

Rédaction du CR : Hervé

Lien photos : ici                                                         Lien écrits bruts : ici

Thème sensitif : dé-placement
Thème réflexif : la manipulation
TEMPS DE DANSE 1 : Léa tilte

Nico: quand je regarde autour est-ce que ça influence le tirage des cartes ? Est-ce qu’on peut vraiment être ouvert et attentif sans être influencé ? Réceptif et neutre.

Jérémy : être un objet détaché du reste est une illusion. Nous ne sommes que flous d’influences. 9a m’invite à travailler l’acceptation. Prise de conscience que je suis un élément d’un milieu. Résistance, réaction par rapport au concept de manipulation. Face à la manipulation, est-ce que je résiste, est-ce que je fais eau ?

Léa : influence, degré de manipulation ?

Christian : passage entre résistance et transformation.

Jérémy : assez spontanément, la manipulation comme l’oppression, donne l’impression de ne pas pouvoir avancer. Déplacement synonyme d’épanouissement.

Hervé : le déplacement m’a permis de ne pas trop manipuler. Me défaire de la tecnique par laquelle je me sentais auto-manipulé. Thèmes sensitif et réflexif articulés. Je me sens manipulé par tout.

Christian : en musique, j’ai joué sur les déplacements de phrases sans vouloir donner de direction précise. J’ai essayer de rester dans ce que je ressens de ce que je vois. Intéressant : on ne sait plus qui manipule l’autre. On ne ressent pas la même chose mais on se donne mutuellement. Ce qu’on perçoit est différent de ce que l’autre ressent.

Hervé : manipulé par les règles. Jusqu’où le dispositif DF peut-il nous manipuler ?

Léa : est-ce que la manipulation est une histoire de regard, de point de vue ?

Jérémy : la place du désir et sa propre responsabilité dans la manipulation.

Nico: il y a eu déplacements parce que quelque chose d’extérieur motivait mon mouvement. On ne peut pas se sentir manipulé par quelque chose avec lequel on est en phase.

Jérémy : environnement ou volonté. Exemple: un apprentissage est égal à accepter une formation de l’esprit.

Christian: la manipulation peut ne pas être malveillante. Elle peut être une interprétation du moi.

TEMPS DE DANSE 3 : Christian tilte

Hervé: C’est intéressant le décalage de parler au micro et de voir comment les gens réagissent à l’interpellation. Me suis-je senti manipulé par du vide ? Flottement.

Jérémy: je me suis senti limité. ça bouge en moi, comme dans un carcan, dans la répétition. Peur du jugement. Le fait que tu sois venu changer mon image, peur de mon jugement, peur du jugement des autres. Manipulation associé à carcan. Violence, désir… manipulé = ce qui est raisonnable. Ce a quoi on a droit.

Hervé: je ne m’étais jamais posé de questions sur la manipulation, je suis assez ignare sur la question.

Léa: pas de la folie, mais un débordement collectif. Perte de sens. De l’enthousiasme, m’a fait rire, je m’amuse beaucoup.

Nico: tu l’as vu et tu as été l’aider. C’est quelqu’un de dépendant.

Christian: c’est réjouissant parce qu’il y a quelque chose qui lâche, c’est marrant. Il y a des attitudes physiques, des mots qui cassent le sens. Dans un monde tellement normé par le sens.

Hervé: sortir des cadres : fous.

Nico: je n’ai pas eu beaucoup de mouvements de recul. J’étais beaucoup dedans, porté par un rythme, en mouvement, dedans, en synchronicité. C’était une petite joie de laisser sortir des choses qui viennent de moi, qui entre en résonance avec ce qui se passe. On ne sait pas où on va mais on avance ensemble et ça va. Déplacements. Bons placements parce qu’on se déplace en groupe.

Christian : j’ai eu l’impression d’une grande cohérence. Un univers est différent de « ensemble ». Un malaise pas gênant. Tout se tient parce que c’est porté.

TEMPS DE DANSE 4: Jérémy tilte

Nico: « pris à mon propre piège », j’ai joué avec les cloisons mobiles pour me cacher, mais finalement je me suis enfermé. Manipuler = pouvoir, mais c’est possible de perdre le contrôle. Impossibilité du contrôle total ou certitude du déroulement. Y-a-t-il un moyen de sortir de la manipulation? Comprendre pourquoi nous sommes manipulé ? Dans quel but ?

Léa: transformation profonde de la place dans l’espace où l’objet observé ou utilisé.

?: illustration par le corps et les sons, cela a à voir avec l’environnement. Quelles sont les différentes échelles dans la manipulation. Soi/soi et les autres/soi et l’environnement/ soi / les autres… Faut-il aller à la banque en slip ? Pour changer de point de vue. Qui a commencé ou d’où vient la manipulation première ?

Christian: j’ai d’abord joué à la batterie sans considérer l’environnement puis en accord avec l’environnement. Les danseurs restent concentrés dans leurs actions malgré les cassures. La manipulation est-elle réciproque ?

BILAN

En vrac :

besoin de réfléchir plus sur le thème / essai de faire un temps de danse sans tilteur et ça fonctionne, on peut alterner des temps avec ou sans tilteur / au lieu de refaire un éveil des sensations, c’est bien aussi un échauffement libre / un question surgit à propos des interactions avec les corps des autres: le contact ou le regard est-il utile pour avoir des interactions ? L’interaction n’est-elle que dans le toucher ou le regard ?

Publicités