Ecrits bruts

cacastrophe Ici sont classés les « écrits bruts » des différentes danses forum, ils sont anonymisés. Et avec eux des réflexions, notes, bouts de discussions, questionnements, poésies, coups de gueule, extraits de textes etc.

Les « écrits bruts » c’est quoi pour nous ?

En 2016,  nous avons testé une nouvelle façon de faire le forum que nous avons d’abord appelé « écriture automatique » puis « écriture libre ». Au lieu d’utiliser toujours les retours verbaux [pour le forum], souvent remis en question par certain.e.s participant.e.s – trop de mots, trop lourd, trop long, trop de glissements sur l’analytique au lieu de s’en tenir à l’observation, trop de commentaires etc , qui cassent la dynamique et le rythme des temps d’improvisations – nous avons utilisé l’exercice de l’écriture libre sur un temps chronométré de 5 mn. Nous avons ensuite proposé de lire ou de ne pas lire ce que nous avions écrit au reste du groupe avec la consigne de ne faire aucun commentaire ni jugement sur ce qui vient d’être dit. Nous nous sommes vite aperçus que ces « écritures » permettaient de laisser aller complètement notre imaginaire tant sur la forme que sur le fond et par conséquent apportaient du poétique « brut » – plutôt absent lors les retours verbaux – enrichissant d’autant plus les temps d’improvisations.

Aujourd’hui, le terme « écrits bruts » – issu du concept d’ « art brut » – correspondrait sans doute mieux à l’exercice auquel on se prête, puisqu’il définit, entre autre, la déconstruction et la réinvention de la syntaxe, donc du sens, permettant par là d’explorer des champs aux frontières non définies, souvent catégorisés par certain.e.s de fou, délirant, chimérique, ou absurde. Ou, comme le disait Antonin Artaud il faut « abandonner le langage et ses lois pour les tordre. »

Pour celles et ceux qui veulent en savoir plus sur le sujet, voici le lien  vers un article en PDF rédigé par Pauline Goutain dans lequel elle définit ce concept d’ « écrits bruts », intitulé « La frontière des « écrits bruts » : pour une dé-limitation du chant de la folie » 

 

 

 

 

Publicités